Dix nouveautés de la version 5.5 de WordPress 🎉

La version 5.5 de WordPress est disponible le 11 août : une version importante comportant beaucoup d’améliorations notables, de nouvelles fonctionnalités (165 !) et de correctifs de bugs (310 !).
J’ai choisi dix nouveautés, un petit mémo pour me souvenir de ces changements à suivre.

1. Le plan de site XML

C’est un fichier qui répertorie l’ensemble des publications d’un site (sitemap.xml) et sert aux robots de Google, Bing ou autre à découvrir et indexer plus facilement les contenus d’un site. Le plan de site pouvait être géré jusqu’ici par des extensions SEO tierces comme Yoast SEO, SEOPress, All in One SEO ou encore JetPack.
WordPress 5.5 génère maintenant par défaut un fichier appellé wp-sitemap.xml.

À faire : rien, si vous utilisez déjà une extension SEO qui génére votre plan de site XML, le résultat sera plus poussé et paramétrable et la mise à jour de ces extensions aura pris en compte cette nouvelle fonctionnalité de WordPress 5.5.
Par exemple, Yoast SEO désactivera automatiquement le plan de site XML par défaut de WordPress (cf à ce sujet la FAQ de l’extension).
Si aucun plan de site n’est prévu, c’est WordPress qui s’en chargera, d’office.

L’avantage de recourir à des extensions SEO tierces est que :

  • le plan de site est paramétrable
  • par défaut le plan de site n’intègre pas certains contenus inutiles en terme de référencement.

En détail ici (en anglais)
Merge announcement extensible Core sitemaps

2. Sécurité : mise à jour automatique des thèmes et des extensions

L’objectif de cette nouvelle fonctionnalité est de réduire les possibles failles de sécurité ou tentatives d’intrusion. Conserver son site à jour avec la dernière version de WordPress, de PHP, ou des thèmes et extensions installés (même non actives) est une nécessité.
Avant la version 5.5, WordPress était configuré, par défaut, uniquement pour se mettre à jour automatiquement lorsqu’une mise à jour mineure était disponible.
Des extensions tierces ou le tableau de bord de certains hébergements offraient déjà cette option d’automatisation.
Pas d’inquiétude toutefois, cette extension de fonctionnalité aux thèmes et versions y compris majeures est par défaut désactivée : à l’administrateur ou administratrice de l’activer ou pas, thème par thème et extension par extension.
Des avantages et des inconvenients selon les cas.

À faire : désactiver éventuellement « Companion Auto Update », extension tierce de mise à jour automatique.

Une nouvelle colonne d’options pour la mise à jour automatique des extensions.
Source de l’image : Compte-rendu de la réunion du 4 août 2020

La documentation officielle (en anglais) :
Plugins themes auto-updates
Plus en détail :
Controlling plugin and theme auto-updates UI in WordPress 5.5

3. Des améliorations en terme d’accessibilité

L’apparence de l’éditeur est simplifiée, et des améliorations de la navigation au clavier, la lecture écran, et le focus sont intégrées.
Des opérations comme le déplacement de blocs, ou la sélection d’un bloc parent ont été améliorées avec cette version.

En détail et en anglais ici :
WordPress 5.5 core editor accessibility improvements

4. Le chargement différé des images

Le chargement différé (lazy loading) par défaut des images est natif à présent. Une excellente nouvelle pour les performances des sites : lors de la consultation d’une page, les images situées en dehors de la zone visitée ne seront pas chargé instantanement. Le chargement différé permet de ne charger une image qu’à partir du moment où son emplacement devient visible à l’écran.
Le lazy loading est supporté par tous les navigateurs actuellement à l’exception notable de Safari.

En détail (en anglais) : Lazy loading images in WordPress 5.5

5. Le nom du fichier nettoyé d’office

La fonction sanitize_file_name() nettoie désormais les noms de fichiers incorrects et supprime les accents indésirables.
Rappel : les espaces, caractères accentués, caractères spéciaux dans le nom des fichiers peuvent générer des erreurs. Attention, je vous vois venir : nommer correctement ses fichiers AVANT de les ajouter à la médiathèque par exemple reste d’actualité; il sera toujours plus simple de retrouver logo-wordpress-blanc.jpg que capture-d-ecran-2016-09-04-à-16.54.34.jpg 😉

À faire : désactiver éventuellement « BEA – Sanitize Filename », extension tierce développée précisement pour normaliser le nom des fichiers téléversés ou décocher dans le panneau « optimisation » cette fonctionnalité de l’extension WPS Bidouille.

Source (en anglais) : Core WordPress Trac

6. Les groupes de blocs à la mise en page prédéfinie

Les «motifs compositions de blocs» prêts à l’emploi arrivent : des groupes de blocs prédéfinis, à la fois en terme de composition et de style, prêts à être insérés et/ou modifiés.
Et ce n’est qu’un début, la sélection actuellement disponible sera enrichie au fil du temps. Actuellement sont disponibles Titre et paragraphe, Citation, Deux boutons, Trois boutons, Deux colonnes de textes, En-tête large avec titre (Hero en anglais).

Capture d'écran montrant un modèle de bloc prédéfini «Deux boutons»
Le modèle de bloc prédéfini «Deux boutons».
Source : GitHub
Capture d'écran montrant un modèle de blocs prédéfini pour WordPress 5.5
Le modèle de bloc prédéfini «Citation».
Source : GitHub

Capture d’écran des nouveaux motifs de blocs, ici le bloc citation, dans la version 5.5 de WordPress
L’interface d’administration avec l’onglet « motifs compositions de blocs » et le bloc citation, dans la version 5.5 de WordPress.

En détail (en anglais) :
Block Editor Handbook : Block Patterns
Block patterns in WordPress 5.5 by Riad Benguella

7. Un répertoire de blocs

Le nouveau répertoire de blocs permet de trouver LE bloc Gutenberg qu’il vous faut, comme c’est déjà le cas avec le répertoire d’extensions.
Les blocs du répertoire sont des blocs individuels, et permettent de répondre à un besoin éditorial spécifique sans avoir à recourir à des «bibliothèques de blocs» installant, avec le bloc désiré, des dizaines de blocs inutiles. Une barre de recherche facilite l’opération.
Disponibles dans ce nouveau répertoire, ces blocs auront été validés au préalable et sont conformes aux attendus techniques de WordPress.org
Les blocs qui font partie du répertoire se trouve sur cette page.

Le repertoire de blocs Gutenberg dans WordPress 5.5.
Le répertoire de blocs unitaires Gutenberg dans WordPress 5.5.

Pour les développeurs, le guide de développement des blocs est dispo ici (en anglais) : Block editor Handbook : Blocks

8. Un éditeur d’images intégré

La possibilité d’éditer les images en direct depuis le bloc est encore une grande nouveauté. Désormais recadrer une image ou effectuer une rotation peut s’effectuer sans passer par la médiathèque ni via un logiciel externe. C’est fou, non ?

Le nouvel éditeur d'images dans WordPress 5.5.
Source de l’image : What’s new in Gutenberg (24 June)

En détail dans cet article en anglais :
Make WordPress Core: Editing Images in the Block Editor

9. Un détail : le terme Médiathèque remplace Bibliothèque de médias

Au vu des fonctionnalités précedentes, cela semble un peu anecdotique, mais voyez-vous, il y a aussi une équipe de valeureux traducteurs et traductrices derrière cette version 5.5 qui a traduit tout de cette version en français. Bravo et merci à eux 😉

L’article en français : WordPress 5.5 : remplacement du terme « Bibliothèque de médias » par « Médiathèque »
Le site de l’équipe de traduction de WordPress en français

10. La prévisualisation du rendu

La prévisualisation du rendu pour les différentes tailles d’écran, depuis l’administration du site afin de vérifier votre page sur mobile, ordinateur et tablette. Une évolution notable, qui rejoint la façon de faire du constructeur de page Elementor.

L’article sur le site Make WordPress (Core) (en anglais) : New editor preview options

Une petite révision de son installation WordPress ?

Voici donc dix points parmi les multiples nouveautés de cette version 5.5. J’espère que ce petit tour vous encouragera à mettre le nez dans votre administration, et profiter de ces nouvelles fonctionnalités.
Ce sera peut-être l’occasion de faire un petit ménage et de vérifier les extensions actives sur ses sites, certaines extensions bien utiles jusqu’à présent ne sont peut-être plus nécessaires.

Autour de la version 5.5

Pour aller plus loin vous pouvez consulter l’article de Jean-Baptiste Audras, en français s’il vous plait. Jean-Baptiste est Accessibility Focus Lead pour cette version de WordPress 5.5. et détaille dans cet article les changements techniques majeurs.
Un excellent article de Kinsta documente également en profondeur et en français cette nouvelle version de WordPress.

Au sujet du plan de site XML, Daniel Roch de SeoMix a publié un guide des sitemaps natifs de WordPress très clair ainsi qu’une extension gratuite.

Dernière mise à jour de cet article : 7 septembre 2020.
Le terme «Motif de bloc» pour l’anglais «Block Pattern» a été remplacé par «Composition de bloc», plus compréhensible. Travail de l’équipe de traducteurs et traductrices de WordPress en français.